• Office de l'imaginaire

Dea Arduinna, un mystère toujours actuel ...

Mis à jour : juil. 13

par Olivier Rime

Auteur du "Petit Guide de Féerie en Ardenne" et du "Petit guide de Sorcellerie en Ardenne"

Membre de l'Office de l'imaginaire Ardennais

Massif Ardennais - Photo : Destination Ardenne

L'Ardenne, partie occidentale du massif schisteux rhénan tire son nom du celtique ardu signifiant hauteur.


Le vocable a survécu presque tel quel en irlandais : ard, avec le même sens.  On le retrouve dans beaucoup de toponymes en Irlande ou en France, mais aussi en Angleterre avec une occurrence intéressante pour nous : Il y a également une autre Ardenne célèbre dans le Warwickshire dans le centre de l'Angleterre : l'ancienne Forest of Arden britannique, avec des villages et villes comme Henley-in-Arden, a même servi de décor à Shakespeare pour la pièce as you like it.



Arduinna par Cyril Barreaux

Associée à ce massif boisé très ancien (Jules César est le premier à l'évoquer dans ses commentaires sur la Guerre des Gaules) est une déesse généralement connue sous le nom d'Arduinna, ou de Diane ardennaise.




Grégoire de Tours, qui vivait au VIè siècle, en fait mention dans son Histoire des Francs, lorsqu'il rapporte l'exploit de Saint Walfroy (ou Wulfilaïc en germanique) un abbé lombard. Il parvint à convaincre les Ardennais d'alors de se convertir au christianisme et d'abandonner le culte de Diane, qu'ils célébraient devant une statue de celle-ci érigée sur un mont. Pour ce faire, il restera assis au sommet d'une colonne pendant plusieurs mois, dit la légende, devenant ainsi le seul et unique stylite d'Occident. Cependant, même si cette déesse a été par la suite naturellement associée à Arduinna, il n'existe pas de preuve qu'il s'agisse bien de la déesse celtique éponyme de l'Ardenne, car Grégoire parle invariablement de Diane. Jamais le nom d'Arduinna n'est cité.


Alors Arduinna existe-t-elle ?

Il y a bien une statuette de bronze* qui la représente, carquois en bandoulière et flèches à la main, chevauchant en amazone un sanglier, symbole éternel de l'Ardenne. Mais l'origine de cette statuette reste incertaine. Elle aurait été découverte dans le Jura, et non dans les Ardennes. La confusion et l'association avec les Ardennes (due au second propriétaire de la statuette) s'est sans doute produite à cause du sanglier.

Il n'y a aucune dédicace permettant d'identifier la statuette, qui pourrait représenter n'importe quelle déesse forestière ou chasseresse. La présence du sanglier indique néanmoins clairement qu'il s'agit d'une déesse celtique, mais portant les attributs de la Diane romaine, chose courante due au syncrétisme religieux de l'époque.


*musée des antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye


Alors ? Si cette statuette ne représente pas Arduinna ? Aucune preuve de l'existence de notre déesse ?

Si, mais il faut aller la chercher en... Allemagne. Plus exactement se rendre au Rheinisches Landesmuseum à Bonn, ancienne capitale allemande située en Rhénanie-Palatinat. On peut y voir une preuve concrète et irréfutable de l'existence de la déesse Arduinna. Il s'agit d'un autel gallo-romain (qui ne date donc pas de l'indépendance gauloise) découvert en 1859 à Gey, dans le district de Düren, lors d'un défrichement dans la forêt de Hochwald (la haute forêt ou le haut bois en allemand, coïncidence amusante), à la limite de l'Ardenne septentrionale. On peut y lire :


DEAE. ARDBUINNAE. T. IVLIUS. AEQVALIS S.L.M

T. Julius a accompli son vœu à la déesse Arduinna, pour son mérite.

Arduinna par Lawrence Rasson

Il résulte de tout ceci que nous n'avons malheureusement aucune représentation imagée d'Arduinna, même si la fameuse statuette a menteusement comblé et nourri l'imaginaire et l'imagerie des Ardennais depuis la fin du XIXè siècle.


Il n'y a pas de preuve non plus de son association avec le sanglier, qui de toute façon reste un symbole sacerdotal dans tout le monde celtique.


De par son nom, nous pouvons imaginer qu'elle a dû être une personnification du massif ardennais et de sa forêt, ou au moins y régner.


En cela, elle est comparable à d'autres dieux ou déesses à la fonction similaire, comme la Dea Abnoba du Schwarwald, en Allemagne ou de Vosegus, dieu éponyme du massif vosgien plus proche de nous.


Cet article vous à plu ? Si vous souhaitez soutenir notre association, vous pouvez le faire à cette adresse : Soutenir l'Office de l'imaginaire Ardennais


Pour ne pas rater nos prochains articles, vous pouvez vous abonner à nos publications sur cette page : S'abonner

©2019 Office de l'imaginaire ardennais.